Le marketing de la malbouffe, une activité commerciale

enfant devan la télévision
12/09/2017

Le marketing des aliments et des boissons malsains a changé. Le marketing ciblant les enfants et les jeunes est plus divertissant, plus interactif et plus puissant qu’il y a dix ans. Le marketing, c’est tout message qui fait la publicité ou la promotion d’un produit ou d’un service.    

Saviez-vous que les enfants voient de quatre à cinq publicités d’aliments et de boissons par heure? Quand on sait qu’ils regardent la télévision pendant deux heures par jour en moyenne, ça commence à faire beaucoup de ces publicités. Mais le marketing ne se limite pas aux publicités télévisées. Le marketing des aliments et des boissons malsains est omniprésent. Mentionnons par exemple:

  • la publicité des produits dans des applications, des sites Web, des films et des jeux vidéo populaires;
  • l’emballage et l’étiquetage d’aliments et de boissons;
  • l’utilisation de mascottes ou de personnages populaires auprès des enfants pour faire la promotion de produits;
  • l’approbation de produits par des vedettes;
  • l’endroit où les entreprises placent le produit et les présentoirs;
  • la commandite d’équipes de sport et de programmes pour enfants;
  • les concours et la distribution de cadeaux promotionnels;
  • les collectes de fonds dans les écoles.

Les enfants et les jeunes sont vulnérables au marketing. Ils croient ce qu’ils voient.

  • Les enfants de cinq ans ne peuvent pas faire la différence entre une publicité et une émission de télévision.
  • Les enfants de huit ans ne comprennent probablement pas la raison d’être du marketing.
  • Les enfants de dix ans savent que les publicités servent à vendre des produits, mais sont souvent incapables d’en évaluer le contenu.
  • Les jeunes de 16 ans sont influencés par le marketing numérique conçu pour capter leur attention en les divertissant.

Les saines habitudes s’acquièrent dès l’enfance. Les enfants se familiarisent avec la nutrition au moyen du marketing de la malbouffe. Le marketing influe sur les aliments que les enfants mangent et qu’ils demandent à leurs parents d’acheter. Il donne également l’impression que la malbouffe est « normale ». Au fil du temps, une mauvaise alimentation peut provoquer l’hypertension artérielle, le cancer, des maladies cardiaques, l’obésité et le diabète.

Vous souhaitez obtenir de plus amples renseignements et savoir comment parler du marketing à votre enfant ou à votre jeune ? Consultez le site d’Habilo Médias  ̶  le Centre canadien d’éducation aux médias et de littératie numérique. Pour en savoir plus sur les mesures prises par Santé publique Ottawa, consultez le site de Santé publique Ottawa.

 

Biographie

Grande voyageuse et coureuse invétérée, Sonia Jean-Philippe est diététiste à Santé publique Ottawa. Sa passion pour les nouvelles aventures et expériences culturelles l’a emmenée sur les cinq continents. Quand elle ne planifie pas son prochain grand voyage, Sonia essaie de nouvelles recettes ou s’attache à améliorer son dernier record personnel dans des épreuves de course à pied.

 

Le marketing de la malbouffe by sherry_library