Coups d’œil : entrevue avec une nouvelliste

web image for 50+ Short Story Contest
04/05/2018

 

Dans le cadre de notre Concours de nouvelles 50 ans +, nous avons posé quelques questions à l’auteure primée et juge du concours, Michèle Vinet, sur son métier.

 

 

  • Depuis combien de temps écrivez-vous de la fiction?

J'écris de la fiction depuis que je suis enfant. C'était pour moi un passe-temps très agréable. Ça le demeure toujours.

 

  • Pourquoi avez-vous choisi d’écrire de la fiction, et des nouvelles en particulier? Qu’est-ce que l’écriture vous apporte?

J'écris de la fiction pour permettre un certain détachement du réel et un envol particulier de l'imagination. Un roman exige de l'haleine, alors que la nouvelle est moins longue. Les défis sont semblables, toutefois, la nouvelle exige une plus grande concision.

 

  • Sur quoi travaillez-vous présentement?

Je travaille sur un prochain roman.

 

  • Selon vous, la promotion des nouvelles pose-t-elle des défis différents de la promotion des romans? Comment faites-vous la promotion de vos nouvelles?

Comme pour toute publication, il s'agit de faire une recherche appropriée et de les offrir à une maison d'édition en espérant qu'elles soient acceptées!

 

  • Avez-vous un endroit préféré pour écrire? Ou pour trouver l’inspiration?

Je préfère les bistrots et les cafés car j'ai besoin d'avoir la vie devant moi pour travailler.  Pour moi, être assise devant un écran ne mène à rien du tout.

 

  • Avez-vous un nouvelliste préféré?

Je crois que le plus célèbre nouvelliste est Guy de Maupassant. Lire ses nouvelles peut servir de formation.

 

  • Quelle est la recette du succès, selon vous?

Il n'y a pas de «recette du succès». Écrire et réécrire est un rigoureux travail. Pour prendre la plume, il faut avoir beaucoup lu.

 

  • Comment combattez-vous le syndrome de la page blanche?

Je crois que le syndrome de la page blanche n'existe pas. Lorsque l'écrivain est incapable de travailler, c'est que son ego fait des siennes. Il faut accepter de ne pas contrôler. Il faut laisser aller et laisser venir. Il y a là de belles découvertes à faire.

 

 

 

L’écriture vous intéresse? Participez à un de nos ateliers d’écriture offerts dans le cadre du Concours de nouvelles 50 ans+! Suivez ce lien pour une liste complète des ateliers offerts.

 

 Michèle Vinet est l’auteure de L’enfant-feu, Jeudi Novembre, et Parce que chanter c’est trop dur. Elle est lauréate de plusieurs prix, dont le Prix littéraire Le droit 2017 pour L’enfant-feu, et les Prix Émile-Ollivier 2012 et Prix littéraire Trillium 2012 pour Jeudi Novembre.

 

Michèle Vinet by OPL_BPO_Comms

Michèle Vinet est l’auteure de L’enfant-feu, Jeudi Novembre, et Parce que chanter c’est trop dur, et lauréate de plusieurs prix littéraires. *** Michèle Vinet is the author of L’enfant-feu, Jeudi Novembre, and Parce que chanter c’est trop dur. She has won several literary awards.