Retour aux heures normales le 7 septembre 2021

03/09/2021

La Bibliothèque publique d’Ottawa retournera à ses heures d'ouverture, d’avant la pandémie, dans la majorité des succursales et ce, à partir du mardi 7 septembre 2021 y inclus les heures d’ouverture le dimanche à dix succursales et à InfoService dès le dimanche 12 septembre. 

Les horaires sont affichés à l’entrée des succursales et sur horaires et emplacements dans le site web de la BPO. 

Les succursales Fitzroy Harbour et Vernon ouvrent la semaine du 7 septembre 2021, pour la première fois depuis le début de la pandémie en mars 2020. 

Avis: succursale Carlingwood

17/09/2021

L’ascenseur à la succursale Carlingwood est présentement indisponible.

Succursale Rideau- Ascenseur hors service

15/09/2021

L'ascenseur de la succursale Rideau est actuellement hors service pour des raisons d'entretien et de réparations. Le service reprendra le lundi 27 septembre. 

Fermeture de congé: Journée nationale de la vérité et de la réconciliation

20/09/2021

Toutes les succursales de la Bibliothèque publique d'Ottawa seront fermées le jeudi, 30 Septembre. Vous pouvez accéder à nos ressources en ligne 24/7 sur le site de la Bibliothèque publique d'Ottawa.

You are here

Jouer

2021-04-06

Le jeu n’est pas que divertissement, il aide aussi les enfants à développer leur pensée symbolique lorsqu’ils comprennent qu’un objet peut en représenter un autre – par exemple un bloc qui devient un téléphone. C’est un stade essentiel à la littératie, où des images et des lettres représentent des éléments concrets. Quand les enfants mettent en scène une histoire ou font des jeux de rôles, ils se construisent un ensemble de connaissances relatives aux livres et aux récits, et ils se familiarisent avec la structure d’une histoire.

Les jeux de rôles aident aussi l’enfant à développer ses fonctions exécutives, puisqu’ils l’incitent à aborder les problèmes sous différents angles. Que ce soit pour faire semblant ou pour de vrai, les mêmes réseaux cognitifs sont sollicités, ce qui veut dire qu’un enfant qui s’exerce à une activité sous forme de jeu sera plus enclin à exploiter ses réseaux cognitifs de la même façon dans son quotidien (ressource en anglais)

Voici quelques jeux à essayer avec vos enfants de différents âges. La liste n’est pas exhaustive, mais il s’agit tous de jeux à faire avec un adulte. Il faut savoir que les jeux auxquels votre enfant s’adonne seul ou avec d’autres enfants l’aident aussi à développer une multitude de compétences importantes, mais ce n’est pas le sujet du présent article. Pour en savoir plus sur les différents styles de jeu, vous pouvez vous renseigner ici(ressource en anglais) ou mener vos propres recherches en ligne.

Le jeu : trucs et conseil

0 à 12 mois

  • Les jeux de chatouilles sont parfaits pour les enfants de cet âge. Le jeu Oh! Un trou dans mon soulieren est un parfait exemple.
  • On peut aussi jouer à nommer différentes parties du corps. Il suffit de toucher une partie du corps de bébé, puis de la nommer (orteil!). Ce jeu aidera votre enfant à mémoriser les mots.
  • La tour qui s’effondre est un classique. Construisez une tour avec votre enfant, puis laissez-le la renverser. Vous pouvez utiliser des boîtes de céréales, des livres légers, des bols de plastique, des pots de yogourt, etc. Votre enfant apprendra à reconnaître les formes et les tailles, et découvrira le concept de cause à effet. Si vous exagérez votre réaction lorsque la tour tombe, le plaisir de votre enfant sera sans doute décuplé!
  • La cachette est un autre classique. Vous pouvez même intégrer des livres au jeu, en vous cachant derrière et en sortant votre tête d’un côté ou de l’autre.
  • Les jeux d’imitation sont aussi très amusants. Vous pouvez y jouer même avec de très jeunes bébés; il suffit de vous rapprocher un peu plus de leur visage. Sortez la langue, tapotez votre nez, souriez, louchez, etc. D’instinct, votre enfant vous imitera.
  • Babillez avec votre bébé. Pour des trucs qui vous aideront à lui parler, visitez cette page.

12 à 24 mois

  • Servez-vous des livres en tant qu’objets. Collectionnez-les, transportez-les, transformez-les en chapeaux, cachez-vous derrière… Faites preuve de créativité!
  • Remplissez un sac d’objets semblables à ceux que vous transportez sur vous, par exemple un téléphone cellulaire, un trousseau de clés, un portefeuille et de l’argent à jouer. Ce jeu, qui est une belle introduction aux jeux de rôles, aidera votre enfant à développer sa motricité globale et fine.
  • Trouvez une grande boîte de carton avec laquelle votre enfant pourra jouer. Cette boîte pourrait devenir, par exemple, un camion d’incendie, une voiture de course ou un camion-benne. Chez moi, elle s’est transformée en Bibliobus (insérer le lien vers le Bibliobus) où mes enfants ont placé des livres. Faites des bruits de moteur, et faites semblant de tourner un volant. Le plus d’action, le mieux!
  • Les enfants de cet âge comprennent qu’un objet peut en représenter un autre. En jouant à faire semblant, vous les aiderez à assimiler la pensée symbolique. Par exemple, une banane ou une chaussure peut devenir un téléphone.
  • Demandez à votre enfant de placer des jouets dans un seau, puis sortez-les. Vous pouvez aussi – et c’est possiblement encore plus amusant! – lui demander de renverser le seau avant d’y replacer vous-même les jouets. Dans les deux cas, votre enfant pourra s’entraîner à saisir de petits objets, ce qui l’aidera à acquérir des compétences nécessaires à l’écriture.
  • Retour à la tour qui s’effondre! Cette fois, vous pouvez utiliser des blocs de bois pour construire une tour encore plus haute que votre enfant pourra renverser. Ce jeu est un bon moyen pour lui d’améliorer sa motricité visuelle et fine, d’apprendre à utiliser ses deux mains simultanément et de comprendre les bases du concept de cause à effet.
  • Continuez les jeux d’imitation. Faites une grimace à votre enfant, tirez-lui la langue ou bougez d’autres parties de votre corps (mains, bras, etc.), puis demandez-lui d’imiter ce que vous faites et applaudissez. Si votre enfant préfère mener le jeu, c’est aussi très bien. Ce jeu lui enseigne que la communication entre deux personnes fonctionne dans les deux sens.
  • Découvrez « Nouveaux mondes », un jeu d’imitation avancé. De façon ludique, prononcez de nouveaux mots et laissez votre enfant tenter de répéter ce que vous venez de dire. Chaque fois qu’il articule un mot, applaudissez ou répétez le mot à votre tour. Ce jeu favorisera la communication, l’acquisition de vocabulaire, l’expression de soi et le contact visuel.

2 ans et plus

En grandissant, votre enfant pourra jouer à davantage de jeux plus complexes et sera mieux outillé pour jouer avec d’autres enfants. Il pourrait se costumer et faire des jeux de rôles, par exemple en se prenant pour les personnages de son livre favori ou en « jouant au parent ». Laissez l’action suivre son cours et participez.

À mesure que votre tout-petit donne libre cours à son imagination, n’oubliez pas les jeux physiques. Lorsque vous n’avez plus d’énergie pour jouer au chien (ou au chat, ou au bébé…), c’est l’heure d’essayer le boogie woogieou un autre jeu semblable.

  • Faites jouer une chanson et demandez à votre enfant de s’immobiliser comme une statue lorsque la musique s’interrompt. Cette activité lui apprendra à contrôler son propre corps, sans compter que ce sera une belle occasion pour lui de s’amuser et de bouger sans se poser de questions!
  • Vous pouvez aussi jouer au lancer du jouet. Installez un bac et demandez à votre enfant d’y lancer des sacs de pois ou des toutous. Vous pouvez aussi lui suggérer lorsqu’il est temps de ranger de lancer ses jouets… dans un coffre (rusé, non?!).
  • Le tri des jouets (par couleurs, formes ou types) est aussi un bon jeu pour les enfants de cet âge. Encore une fois, pourquoi ne pas opter pour ce jeu lorsque vient le moment de ranger?
  • Cachez un objet et donnez à votre enfant des indications qui l’aideront à le trouver (« chaud » quand il s’en rapproche, « froid » à l’inverse).
  • Vous pouvez aussi changer le texte d’un livre que l’enfant connaît par cœur. (Attention, certains tout-petits détestent ça, et leur intérêt peut dépendre de leur humeur.)

Quand on est petit, le jeu est instinctif, alors ne vous posez pas trop de questions. Si vous prévoyez des plages réservées au « jeu » ou donnez des instructions sur la manière de jouer à tel ou tel jeu, vous risquez de briser l’élan. Ne forcez pas les choses. Autant que possible, suivez le rythme de votre enfant.

Et, bien sûr, n’oubliez pas de…

PARLER

CHANTER

LIRE

ÉCRIRE