You are here

  • AVIS D’ENTRETIEN DU SITE WEB :

    L’accès au catalogue et aux comptes des clients sera intermittent le dimanche 19 mai à 19 h jusqu’au lundi 20 mai à 19 h.

Le traité Williams à la succursale Centrale - le mercredi 7 novembre

Web banner for Indigenous progams and collections. Shows the book covers of three Indigenous books.
06/11/2018

 

La Semaine de reconnaissance des traités est célébrée la première semaine de novembre pour reconnaître l’importance des traités et pour sensibiliser davantage le public aux relations découlant des traités entre les communautés autochtones et non-autochtones en Ontario.

 

Le mercredi 7 novembre, Bibliothèque et Archives Canada exposera le traité Williams de 1923 - un traité manuscrit entre le roi et les chefs et chefs chippewas de Christian Island, Georgina Island et Rama - à la succursale Centrale de la BPO (120, rue Metcalfe) de 10h à 19h. Un archiviste de Bibliothèque et Archives Canada sera sur place toute la journée pour expliquer le traité et répondre aux questions. 

Tous sont les bienvenus!

 

Les traités Williams

 

Les traités Williams, tous deux signés en 1923, sont les derniers traités historiques de cession de terres conclus en Ontario. Ils visaient trois vastes parcelles dans le Centre-Sud de la province, totalisant 12 944 400 acres (soit plus de 52 000 kilomètres carrés).

Ces traités prévoyaient le versement d’une indemnité forfaitaire aux signataires autochtones – les Chippaouais du lac Simcoe et les Mississaugas de la rive nord du lac Ontario – en échange du territoire, déjà colonisé.

Les Premières Nations avaient déjà signé des traités avant la Confédération, mais c’était la première fois qu’elles semblaient céder leurs droits de chasse et de pêche, un point qu’elles contestèrent par la suite. La clause en question eut un effet dévastateur sur l’économie traditionnelle autochtone. Elle entraîna une remise en question de l’interprétation des traités, de leurs modalités, de leur mise en application et des processus de négociation.

Les Premières Nations des traités Williams sont aujourd’hui constituées de la Première Nation d’Alderville, de la Première Nation de Beausoleil, des Chippaouais de Georgina Island, des Chippaouais de Rama, de la Première Nation de Curve Lake, de la Première Nation Hiawatha et des Mississaugas de l’île Scugog.

En 1992, elles ont intenté le litige d’Alderville. Porté devant les tribunaux en 2012, il a abouti en septembre 2018 à un accord de règlement entre le gouvernement du Canada, le gouvernement de l’Ontario et les parties requérantes.

 

 

Traité Williams, 1923

Conclu entre Sa Majesté le Roi et les chefs et dirigeants chippaouais de l’île Christian, de l’île Georgina et de Rama

Manuscrit

Bibliothèque et Archives Canada, Fonds du ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien, e002996465, 469, 473

© Gouvernement du Canada

 

Commentaires

what a great idea ! sorry I missed seeing them but this web post was informative.I did not know about the Williams Treaties.

Colleen Glass