Mois national de la poésie : célébrons la perfection de la poésie!

27/03/2018

Saviez-vous qu’à l’origine du Mois national de la poésie, il y a T. S. Eliot et la période des impôts? Selon le site Web de la League of Canadian Poets, « le Mois national de la poésie est né aux États-Unis en 1996, à l’initiative de l’Academy of American Poets, à l’entrée d’un bureau de poste de New York. C’est là, selon ce qu’on raconte, que les membres du personnel de l’académie ont distribué aux gens qui faisaient la file pour poster leur déclaration de revenus des exemplaires du poème La terre vaine d’Eliot, qui commence par la phrase “Avril est le mois le plus cruel…” »

Au Canada, c’est le 20e anniversaire du Mois national de la poésie que l’on célèbre cette année. Pour cette occasion, les membres du personnel de la bibliothèque ont créé une liste (ci-dessous) de leurs livres, livres numériques, films et livres audio préférés touchant à la poésie. Voici les meilleurs…

Comment ne pas commencer avec ce grand classique canadien : The Cinnamon Peeler de Michael Ondaatje. Les poèmes réunis dans ce recueil, écrits entre 1963 et 1990, sont si intimes que vous préférerez peut-être attendre d’être seul avant de les lire. La poète américaine Sharon Olds a dit au sujet d’Ondaatje : « Vous avez l’impression d’être au plus profond de son esprit et de son cœur; c’est de là que vous sentez la danse du poème » (Source : site Web Penguin Random House).

Un autre classique pour les lecteurs de tous les âges : Le bord du monde, de Shel Silverstein. Vous connaissez peut-être le poème « The Unicorn » dans sa version originale, car il a été popularisé en chanson par le groupe The Irish Rovers. Il n’y a aucun mot de trop dans tout ce recueil : chaque poème est un bijou. Quand j’étais enfant, je l’adorais. Puis, je l’ai lu aux enfants que j’ai gardés, puis aux enfants des camps où j’ai travaillé. Mon exemplaire est même taché par le chlore provenant de l’eau d’une piscine. Ces poèmes vont cheminer avec vous pendant toute votre vie : vous rencontrerez sûrement, par exemple, plusieurs personnes qui vous rappelleront la cornemuse qui ne dit jamais non. (Source : Poem Hunter) J’ai aussi profondément adoré les poèmes drôles, intelligents et touchants de Hey, Word, Here I Am, un recueil écrit selon la perspective de Kate Bloomfield, la vedette des romans pour enfants Kate et Look Through My Window de la Canadienne Jean Little.

Nos collègues de la Gestion du contenu nous ont également recommandé quelques nouveaux titres : Sous un ciel couleur cayenne de Patrice Desbiens et Tracer un chemin Meshkanatsheu : écrits des Premiers Peuples. Ce dernier est une anthologie de textes appartenant à différents genres (poésie, théâtre, récit et manifeste), écrits par des auteurs issus de générations, de nations et de communautés différentes. Il y est question de vie de famille, d’aventure, d’apprentissage, de relations, d’affirmation de soi et de libération. Nombre de nos collègues ont également recommandé In the Past, de David Elliot, Fresh-Picked Poetry, ainsi que deux livres de Kwame Alexander, dont l’un, Out of Wonder: Poems Celebrating Poets, a reçu cette année le prix Coretta Scott King pour ses illustrations.

Ceux qui s’intéressent à la beat generation aimeront explorer Francœur, le rockeur sanctifié de Charles Messier. Ce beau livre grand format est à la fois un album de scrapbooking, un répertoire de paroles (connues et inédites) et une biographie. Le rockeur québécois se confie à l’auteur au sujet de ses inspirations, de ses passions, de ses voyages et de ses réussites. De son côté, Comptine à rebours, de la lauréate du prix littéraire Trillium Sonia Lamontagne, intéressera particulièrement ceux qui suivent l’actualité : c’est l’histoire d’une jeune femme qui essaie de surmonter un traumatisme afin de remettre sa vie amoureuse sur les rails.

Le livre #IndianLovePoems de Tenille Campbell, une jeune poète d’origines dénée et métisse, fait partie de la liste des 150 livres à lire pour le 150e du Canada de la CBC. (Source : site Web Radio-Canada). L’auteure, membre de la Première nation d’English River du nord de la Saskatchewan, s’inspire de ses expériences de nouvelle célibataire dans ce recueil qui aborde les côtés les plus légers (comme le hoquet!) et les plus sombres (les intentions, le consentement, la race) du jeu de la séduction.

Vous avez fait le tour de la liste et vous voulez encore plus d’excellente poésie? Notez quelques collectifs de la région d’Ottawa auxquels vous pouvez vous joindre, autant en ligne qu’en personne dans la liste, aussi.

Célébrons la mois national de la poésie!

Perfect poetry ~ La poésie parfaite by Alexandra_library

In celebration of April 2018 National Poetry Month, titles in French and English. Nous célébrons le mois de la poésie nationale; titres en français et anglais. Consultez aussi notre liste, "Poésie franco-ontarienne" https://ottawa.bibliocommons.com/list/share/69442280/72199131