You are here

Profitez des vacances pour vous plonger dans l'une de ces suggestions de livres

Snow man with snow flakes / Bonhomme de neige avec des flocons de neige

2021-12-14

La fin de l'année 2021 est un bon moment pour souffler un peu après une année chargée. En plus de se réunir avec les amis et la famille, beaucoup d'entre nous profiteront des vacances pour se plonger dans un nouveau livre ou deux.

Nous avons demandé à Hugues Beaudoin-Dumouchel, originaire d’Ottawa, de partager ses lectures préférées de l'année. Hugues est animateur, chroniqueur, artiste de voix hors champ, interprète de conférence et maître de cérémonie. Avec la Bibliothèque publique d'Ottawa, il anime Croisée des mots, des rencontres littéraires mensuelles que nous offrons avec le soutien de notre merveilleux partenaire l’Association des auteures et auteurs de l’Ontario français. Nous avons hâte de vous retrouver en janvier pour de nouvelles rencontres! Pour l'instant, nous espérons que vous en choisirez quelques livres pour vos cadeaux de dernière minute ou pour étoffer votre propre liste de lecture :  

Le petit astronaute – Jean-Paul Eid

Un chef-d’œuvre du 9e art. Une histoire touchante, racontée avec sensibilité. Un récit humain qui esquisse la vie dans ce qu’elle a d’indicible, grâce à la finesse du dessin et la justesse de l’écriture. Je termine peu de lectures avec une larme à l’œil, et là, pourtant…

Un automne noir – Florian Olsen

Ne serait-ce que parce que l’intrigue se déroule dans notre région d’Ottawa-Gatineau, je vous recommande ce polar bien ficelé d’un primo-romancier prometteur. Suivez les traces de l’inspecteur Hassan et voyez si vos conclusions sont les mêmes que les siennes.

Pendant que Perceval tombait – Tania Langlais

Prix littéraire du Gouverneur général, catégorie poésie. Sans contredit l’un des meilleurs recueils des dernières années. Inspirée des Vagues de Virginia Woolf et de la fin tragique de la romancière elle-même, Tania Langlais offre une histoire tragique racontée à coup de courts poèmes d’une maîtrise absolue.

Errances – Marie-Thé Morin

Je l’ai lu en fredonnant Hotel California, vous comprendrez peut-être pourquoi en le lisant, mais ce n’est qu’une coïncidence, m’a assuré l’autrice en entrevue. Chassé-croisé entre deux protagonistes et entre deux réalités, Errances est le premier tome d’une trilogie où le réel a des contours brumeux.

L’agent Jean – Alex A.

Pour les lecteurs de 7 à 77 ans, minimum. L’agent Jean, dont les aventures se déclinent en de nombreux tomes, est drôle, absurde et décalé. Non seulement les jeunes lecteurs se bidonneront, leurs parents aussi. Intrigues rocambolesques, couleurs saturées et, surtout, un réel amour de l’auteur pour ses personnages

Dévorés et Métamorphoses – Charles-Étienne Ferland

Les deux premiers tomes d’une trilogie dont j’attends la conclusion. Qui de mieux qu’un entomologiste de formation pour inventer une dystopie où des guêpes géantes pourchassent et trucident les humains? Chaudement recommandé aux survivalistes et aux amateurs des jeux Resident Evil.