You are here

Raconter les histoires méconnues : hommage à Andrea Levy 

This image is a picture of author Andrea Levy.
26/02/2019

Photo: http://www.andrealevy.co.uk/

Avez-vous entendu parler du décès de l’écrivaine Andrea Levy le jour de la Saint-Valentin 2019? Son œuvre la plus célèbre, Hortense et Queenie, a été publiée en 2004, avant d’être adaptée par la BBC en une brillante minisérie. 

Ce roman raconte l’histoire de deux couples, Hortense et Gilbert et Queenie et Bernard. C’est pendant la Seconde Guerre mondiale, alors qu’elle ouvre sa porte aux militaires, que Queenie fait la rencontre de Gilbert et de Michael, son ami. Contrairement à la plupart de ses concitoyens, elle accepte d’accueillir ces deux soldats noirs. Après la guerre, Gilbert revient chez Queenie avec Hortense, sa femme fraîchement arrivée de la Jamaïque. Le récit de l’adaptation de Gilbert et d’Hortense à l’Angleterre de l’après-guerre (sur un fond de rationnement et de racisme émaillé de parcelles d’authentique bienveillance) s’entremêle à celui de Queenie, qui tente d’aider Bernard, son mari, à surmonter ses souvenirs traumatisants de la guerre et à reprendre sa vie. Cette histoire, qui rend hommage au courage et à la détermination de la génération Windrush, démontre la manière surprenante dont l’amour, le dévouement et les circonstances peuvent lier les destins. 

En 2004, Levy expliquait dans une entrevue avec le Carribean Beat (en anglais seulement) qu’elle voulait donner de la visibilité à des histoires qui n’en avaient pas. « Même si chaque auteur britannique écrivait sur l’époque de la Seconde guerre, il resterait encore des histoires dans l’ombre et personne ne se serait même approché de ce qui s’est réellement passé, affirmait-elle. Cette époque correspond à une rupture radicale au milieu du siècle, et le peuple caraïbéen a été tenu à l’écart du récit de cette histoire. Je tente de lui donner la place qui lui revient, sans toutefois raconter les événements d’un point de vue exclusivement jamaïcain. Je préfère adopter une perspective commune : c’est une histoire que partagent les Noirs et les Blancs. »  

Cette affirmation fait un écho intéressant au Mois de l’histoire des Noirs que souligne la BPO, et particulièrement au lancement du livre They Call Me George: The Untold Story of Black Train Porters and the Birth of Modern Canada de Cecil Foster L’auteur a profité de l’occasion pour rappeler la quantité d’histoires que l’on ne raconte jamais, particulièrement au sujet du vécu complexe des Noirs au Canada. Il a suggéré à une jeune femme du public intéressée par le journalisme de partir sur la piste de ces histoires. La mort de Levy met en lumière la pertinence de s’intéresser à ces histoires et de s’ouvrir à un pan du passé auquel nous n’avons pas toujours été exposés. 

Il y a quelques années, Hortense et Queenie a d’ailleurs figuré sur une liste d’ouvrages préparée par le personnel et intitulée « Si vous avez aimé The Book of Negroes ». Jetez-y un coup d’œil! 

 

The Book of Negroes by OttawaReads

#staffpicks #coupsdecoeur #fiction #romans #nonfiction #documentaires

Commentaires

Small Island is one of my favourite books. So sad to lose her. Thanks for the mention on OPL site
Carole Yeaman

Small Island is one of my favourite books. So sad to lose her. Thanks for the mention on OPL site
Carole Yeaman

Small Island is one of my favourite books. So sad to lose her. Thanks for the mention on OPL site
Carole Yeaman

Small Island is one of my favourite books. So sad to lose her. Thanks for the mention on OPL site
Carole Yeaman

Small Island is one of my favourite books. So sad to lose her. Thanks for the mention on OPL site
Carole Yeaman