You are here

Sauvez les abeilles!

Photo d'une abeille butinant sur une fleur - Photo de Jenna Lee
29/06/2017

En termes d’alimentation, lorsqu’on pense aux abeilles, la première chose qui nous vient à l’esprit est souvent le miel. Toutefois, les abeilles ont un rôle primordial dans notre alimentation qui n’a rien à voir avec le miel : la pollinisation.

La pollinisation est sans doute et sans exception le phénomène le plus important à l’alimentation humaine. En effet, la plupart des plantes dépendent de la pollinisation pour la transformation de la fleur en graine ou en fruits. Il existe plusieurs types de pollinisation : certaines plantes dépendent d’insectes et d’animaux comme le bourdon, le colibri ou la chauve-souris pour leur pollinisation, et d’autres encore peuvent parvenir à la pollinisation par le vent. Cependant, la part de responsabilité abeilles dans notre alimentation est incomparable. 

Dans les chiffres :

  • près de 70% des récoltes agricoles (lire : les légumes, les fruits, le café, le cacao, et les épices) dépendent exclusivement des abeilles;
  • Les aliments obtenus par la pollinisation des abeilles représente 35% de notre alimentation globale;
  • La pollinisation de 80% des champs agricoles ouverts est effectuée par seulement 2% des espèces d’abeilles sauvages.

Pourtant, dû à de nombreux facteurs, les populations d’abeilles sauvages vivent une baisse constante et inquiétante depuis quelques années. Maintenant plus que jamais auparavant, il est crucial pour l’être humain de travailler sur une cohabitation efficace avec ces insectes porteurs de vie.  

Voici quelques conseils pratiques si vous voulez aider les abeilles :

  1. Laissez faire les pissenlits! Les fleurs sauvages comme les pissenlits, souvent qualifiées de « mauvaises herbes », sont en fait une source de nourriture importante pour les abeilles, surtout au printemps alors que les autres sources de nourritures ne sont pas encore disponibles.
  2. Évitez d’utiliser des insecticides, fongicides et herbicides dans votre jardin, surtout les néonicotinoïdes. Si vous achetez des plantes pour l’extérieur, assurez-vous de ne pas en acheter qui ont été traitées avec ces insecticides. Les plantes absorbent ces poisons et les abeilles peuvent les rapporter à la ruche, détruisant des populations complètes.
  3. Peuplez vos plates-bandes et jardins avec des plantes mellifères indigènes à votre région. Le ministère de l’agriculture du Québec a mis sur pied une liste en 1948 qui est toujours pertinente faisant état des meilleures plantes pour les abeilles.
  4. Pensez fleurs au lieu de pelouse! Les pelouses sont des déserts pour les insectes parce qu’elles ne sont pas favorable à la biodiversité, et qu’elles sont coupées trop régulièrement pour que les plantes qui pourraient y pousser puissent fleurir. Au lieu, plantez des fleurs, du trèfle, ou des fleurs sauvages.
  5. Ayez un minuscule plan d’eau pour les abeilles. Une petite assiette peu profonde avec quelques cailloux pour éviter les noyades est une excellente source d’eau pour les abeilles. Pensez seulement à changer l’eau souvent pour éviter les moustiques.
  6. Achetez du miel de vos apiculteurs locaux plutôt qu’à l’épicerie; vous pourrez ainsi vous assurer que le miel que vous consommez provient d’une apiculture durable.
  7. Finalement, instruisez-vous et votre famille sur les abeilles. Il est important de se rappeler que les abeilles ne sont pas des insectes dangereux; elles butinent les fleurs tranquillement, et n’attaqueront pas les humains à moins d’avoir à défendre leurs vies.

 

Écrit par Caro Fréchette. Caro Fréchette est originaire de Montréal, mais habite dans la région de la Capitale Nationale depuis 2004. Caro est l’auteur de 2 romans graphiques, 5 romans et plus d’une douzaine de nouvelles, publiés en français, anglais, et en finnois. Caro a également dirigé le magazine littéraire Histoires à boire debout et travaille à la bibliothèque publique d’Ottawa depuis 2011.