Retour aux heures normales le 7 septembre

15/10/2021

La Bibliothèque publique d’Ottawa a repris ses heures d'ouverture d’avant la pandémie dans la majorité des succursales depuis le 7 septembre 2021, y inclus les heures d’ouverture le dimanche à dix succursales et à InfoService. Les horaires sont affichés à l’entrée des succursales et sur horaires et emplacements dans le site web de la BPO. 

 

Succursale Carp

18/10/2021

La succursale Carp sera fermée le mardi 26 octobre 2021 pour usage opérationnel de la Ville d’Ottawa. Le service régulier reprendra le mercredi 27 octobre à 10 h. 

Overdrive : Problèmes avec les anciens appareils et navigateurs Apple

12/10/2021

Des récentes modifications apportées par Overdrive et Libby ont eu un impact sur leur compatibilité avec les anciennes versions des systèmes d'exploitation mobiles et bureautiques. Les personnes qui utilisent des appareils Apple plus anciens (ordinateurs Mac qui exécutent macOS 10.12.1 et iPhones/iPads qui exécutent iOS 9) peuvent avoir des difficultés avec les applications mobiles et bureautiques d'OverDrive, tandis que Libby ne permet plus les iPhones et iPads qui exécutent iOS 9 (ces liens ne sont disponibles qu'en anglais).

Succursale Carlingwood

18/10/2021

L'ascenseur de la succursale Carlingwood est actuellement hors service.

Succursale Alta Vista : Réouverture  le 22 octobre

21/10/2021

 La succursale Alta Vista retournera à son service régulier le vendredi 22 octobre 2021.

 

You are here

Vite, haut et fort!

2021-08-17

Pour beaucoup d’entre nous, la fin des Jeux olympiques de Tokyo 2020 signe la fin d’une vraie série de séances-canapés et de visionnages en rafale. C’est aussi ne plus pouvoir s’installer devant une des trois ou quatre chaînes qui retransmettaient l’événement jour et nuit. Autrement dit, il nous faudra attendre trois ans de plus pour perfectionner notre expertise naissante du plongeon, de la gymnastique et de la nage synchronisée. Pour les athlètes, c’est la fin de quatre années de planification et d’entraînement intenses et minutieux, et pour certains, d’une vie entière de compétition.

Sous tous les fronts, le Canada a connu un franc succès lors des tant attendus Jeux de Tokyo : que ce soit en nombre de médailles d’or (7) ou de toutes médailles confondues (24). Les Canadiens et Canadiennes ont battu plusieurs records et meilleures performances. Parmi les plus belles réussites de ces Jeux, il y a également le fait qu’aucun de nos athlètes n’a été déclaré positif à la COVID-19. Pour apprécier tout le chemin que nous avons parcouru en tant que pays durant ces Jeux olympiques, il suffit de regarder en arrière. Aux premiers Jeux de Tokyo en 1964, le Canada a remporté 4 médailles. Les choses ont bien changé!

Nous nous rappellerons longtemps ces Jeux grâce aux médailles décrochées par Penny Oleksiak et par les femmes dans la piscine, aux performances de Damian Warner et Andre De Grasse sur les pistes, sans oublier l’équipe féminine de soccer, si merveilleusement tenace et sous-estimée. Tokyo 2020 sera synonyme, pour toute la nation, des Jeux des femmes. Les Canadiennes ont rapporté 18 des 24 médailles du Canada, dont des premières en canoë de vitesse, en voile individuelle et en judo catégorie féminine. Mais aucun retour sur ces Jeux ne serait exhaustif sans mentionner certains autres moments, hors sport, qui marqueront l’histoire. D’abord, nous avons vu Quinn, la première personne athlète ouvertement trans et non binaire, remporter une médaille d’or en soccer féminin. Ensuite, nous avons assisté à la discussion sur la question de la santé mentale, lancée en plein milieu de la marmite à pression olympique.

Majoritairement, le public se concentre surtout sur les places au podium et le nombre de médailles. Toutefois, les Jeux olympiques sont bien plus que ça. Pour beaucoup d’athlètes, la simple qualification est la victoire de toute une vie. Tokyo a accueilli plus de 11 000 athlètes du monde entier. Sachant qu’il n’y a que 339 événements où l’on décerne des médailles, on comprend pourquoi la grande majorité des Olympiens et Olympiennes repartent sans en avoir une à leur cou ou sans même avoir aperçu le podium.

S’il existe ne serait-ce qu’un tout petit avantage au fait que les Jeux aient été repoussés d’un an, c’est que Paris 2024 nous attend dans moins de trois ans.

Incapable d’attendre jusque-là? Pas de souci : les Jeux paralympiques de Tokyo commencent le 24 août.