Services offerts en succursale

18/11/2020

SUCCURSALES OUVERTES: 22 de nos succursales et le Bibliobus sont actuellement ouverts avec des services modifiés.

Des succursales additionnelles rouvriront avec un service de retour et de collecte d’articles réservés sans contact cet automne et au début de l’hiver. Détails:  https://biblioottawalibrary.ca/fr/blogs/mises-%C3%A0-jour-nouvelles-dates-de-r%C3%A9ouverture-de-succursales

HORAIRES ET EMPLACEMENTS: pour les heures d’ouverture des succursales

BIBLIOBUS: pour l’horaire actuel des arrêts du Bibliobus

OBLIGATOIRELe port du masque est obligatoire à l'intérieur des succursales de la Bibliothèque publique d'Ottawa, conformément au Règlement temporaire sur le port obligatoire d’un masque. Les clients qui ne portent pas de masque ne seront pas autorisés à entrer dans les succursales. Des exceptions s'appliquent aux personnes avec exemption médicale.

You are here

Cadre de Gestion du contenu

Le Cadre de Gestion du contenu (« le Cadre ») a pour objet de permettre à la Bibliothèque publique d’Ottawa (BPO) d’équilibrer, relativement à sa collection, les possibilités et les défis rattachés aux attentes des clients dans un contexte de contenu changeant. Il s’inscrit dans la mission de la BPO, à savoir donner le goût d’apprendre, éveiller la curiosité et rapprocher les gens, ainsi que ses valeurs de communauté, d’inclusion, d’intégrité, de liberté intellectuelle et de littératie.

Par sa collection, la Bibliothèque fournit les assises nécessaires à la littératie et cultive le plaisir de la lecture, de l’apprentissage, de la découverte et de la création. L’excellence de son service à la clientèle et son souci de responsabilité professionnelle caractérisent tous les aspects de la sélection, de l’acquisition et de la découverte du contenu, ainsi que de l’accès à celui-ci, et garantissent une collection qui enrichit le tissu communautaire et transforme des vies. 

Les principes directeurs suivants guident également le Cadre : 

  1. Des collections adaptées
  2. Une sélection équilibrée
  3. Un investissement responsable
  4. Une amélioration continue

Le Cadre est révisé une fois par mandat du conseil d’administration de la BPO (d’une durée de quatre ans).

  1. Des collections adaptées → axées sur la communauté

La collection de la BPO répond aux intérêts et aux besoins de tous les clients, étant composée de :

  • Documents pour les personnes de tous âges, dès la période d’alphabétisation précoce, à savoir les enfants, les adolescents et les adultes. Conformément à la position de l’Association des bibliothèques de l’Ontario sur les droits des enfants dans les bibliothèques publiques, ces derniers ont droit à un accès ouvert et facile aux documents de la BPO. La responsabilité de l’utilisation de la collection par les enfants incombe aux parents ou tuteurs légaux.
  • Documents en anglais et en français, pour refléter le statut de plus important réseau de bibliothèques publiques bilingues (anglais et français) en Amérique du Nord, et l’engagement du C.A. à l’égard la prestation de services dans les deux langues officielles à la population (020 – Politique sur les langues officielles du C.A. de la BPO).
  • Documents de différents formats, pour garantir un accès équitable aux personnes handicapées.
  • Documents autochtones. Pour favoriser la connaissance et l’appréciation des langues, des expériences et des cultures des peuples autochtones, la BPO a créé des collections autochtones riches et variées, qui s’adressent aux personnes de tous âges et qui contiennent des documents de différents formats. La Bibliothèque prête une attention particulière au peuple algonquin Anishinaabe, étant située sur son territoire non cédé, de même qu’aux communautés autochtones urbaines établies à Ottawa, composées de membres des Premières Nations, d’Inuits et de Métis.
  • Documents en langues du monde. La BPO acquiert des documents dans des langues autres que l’anglais et le français, afin de répondre aux besoins de la population diversifiée d’Ottawa. Pour qu’une langue soit sélectionnée, elle doit représenter une masse critique de nouveaux immigrants à Ottawa de plus de 2 000 personnes (selon le plus récent Recensement du Canada) parlant cette langue à la maison, et doit permettre l’acquisition de documents de qualité, qui répondent à une demande et font l’objet de suffisamment d’emprunts.

Outils : Les ressources sont sélectionnées par des employés qualifiés, d’après leur interprétation des critères de sélection des documents de la BPO.

Tableau 1 : Critères de sélection des documents

Critère

Définition

Demande

Demande des clients et demande prévue

Qualité

Recommandation de critiques et de chroniqueurs, prix reçus ou mention dans des sources faisant autorité;

Valeur littéraire et contribution au domaine de la connaissance;

Réputation ou autorité de l’auteur, du créateur ou de l’éditeur;

Qualité de l’écriture, de la production et de l’illustration.

Sujet

Importance, actualité ou pérennité du sujet;

Représentation de divers points de vue;

Lien avec la collection existante;

Importance du sujet par rapport aux besoins de la collectivité;

Contenu canadien.

Public cible

Pertinence pour l’alphabétisation précoce;

Adéquation avec les champs d’intérêt des enfants d’âge scolaire et des adolescents;

Soutien scolaire et enrichissement;

Pertinence du sujet et du style pour le public cible (abonnés de tous âges)

Disponibilité et accessibilité

Accessibilité du contenu par le biais d’autres bibliothèques, gratuitement sur l’Internet ou au moyen d’autres sources facilement et librement accessibles;

Pertinence du format pour une utilisation en bibliothèque; facilité d’utilisation et possibilité d’accès à distance;

Questions liées au droit d’auteur et disponibilité des droits de représentation;

Critères en matière de licences;

Accessibilité à long terme et droits d’accès permanent.

Prix

Prix d’achat et autres considérations financières;

Comparaison du contenu et du coût avec d’autres formats disponibles.

N.B. : Il n’est pas nécessaire qu’un document réponde à ces critères pour être sélectionné.

Entretien de collection : La Bibliothèque travaille continuellement à retirer les documents obsolètes et qui ont perdu la faveur populaire, ainsi que les exemplaires en double, usés ou abîmés. Les documents sont conservés ou remplacés en fonction de facteurs déterminants comme la fréquence d’emprunt, le statut d’œuvre classique, les intérêts de la communauté ou de la région, l’existence de documents plus récents ou actuels et l’accès à des documents par l’entremise d’ententes de réciprocité et du service de prêts entre bibliothèques.

Dons : La BPO encourage l’envoi de dons à l’Association des amis de la Bibliothèque publique d’Ottawa (AABPO). Les profits générés par la vente sont remis à la BPO.

  • La BPO est reconnaissante des dons qui lui sont offerts; toutefois, elle doit mobiliser d’importantes ressources pour traiter ces dons, y compris les évaluer, les cataloguer et les rendre accessibles. Par conséquent, seuls les articles fréquemment empruntés et certains cadeaux remis par les auteurs sont acceptés.
  • Une fois remis, les dons appartiennent à la BPO et sont soumis à ses critères de sélection des documents et à d’autres politiques et procédures. La Bibliothèque est libre de faire de ces documents ce qu’elle estime indiqué. 
  1. Une sélection équilibrée → axée sur le client

Ce principe directeur vise à assurer un équilibre dans le contenu physique et numérique, de façon à satisfaire et à attirer des clients diversifiés et intéressés.

Outils : Fixer des objectifs au budget annuel dans le but de surveiller les éléments suivants de la collection :

  • Documents numériques et taux de croissance de ceux-ci comparativement à la demande pour des documents physiques;
  • Documents jeunesse (enfants et adolescents), de manière à témoigner de l’engagement de la Bibliothèque envers les jeunes et leur famille, au fondement d’une croissance soutenue;
  • Documents en français, à l’image du statut de la BPO de plus grand réseau de bibliothèques publiques bilingue (anglais et français) en Amérique du Nord et de l’engagement du C.A. envers la prestation de services publics dans les deux langues officielles à la population (020 – Politique sur les langues officielles du C.A. de la BPO). Le montant prévu au budget pour les documents en français est établi d’après le pourcentage le plus élevé des quatre ensembles de données suivants de Statistique Canada : langue maternelle, langue parlée à la maison, première langue officielle parlée et définition inclusive de francophone.
  • Documents dans les langues du monde, pour répondre aux besoins d’une population diversifiée.
  1. Un investissement responsable → axé sur les données probantes

Ce principe directeur met l’accent sur la responsabilité fiduciaire de la BPO en ce qui concerne l’utilisation de fonds publics.

Outils : L’examen du budget annuel alloué aux acquisitions comprend des outils d’analyse et d’évaluation fondées sur les données probantes, comme :

  • Indicateurs de rendement fournis par l’équipe de la Gestion du contenu pour l’analyse de la collection, comme les statistiques sur les prêts, le taux de roulement et le pourcentage de documents empruntés;
  • Analyses des coûts-avantages et modèles d’évaluation fournis par l’équipe de la Gestion du contenu, lesquels servent à déterminer si les fournisseurs de contenu répondent aux normes et aux attentes de la BPO;
  • Données démographiques fournies par Environics Analytics, dans le but de surveiller les pressions et les tendances, et d’établir des objectifs budgétaires correspondants.
  1. Une amélioration continue → axée sur les relations

Ce principe directeur vise à cultiver et à consolider les relations internes et externes. 

Outils : Adopter une approche collaborative et proactive dans le but de favoriser la mise en relation, la communication et la création d’options auprès des clients et des employés des succursales.

  • Refléter la philosophie de développement communautaire de la BPO en créant des liens, en faisant la promotion de la collection et en concluant des ententes de réciprocité telles que la BiblioGéniale.
  • Être à l’écoute des commentaires du personnel et du public, dans le but d’améliorer les services et de répondre aux besoins des clients.
  • Améliorer la découvrabilité de la collection en optimisant les points d’accès au catalogue, les pratiques exemplaires relatives à la description des documents et les activités de promotion sur diverses plateformes.
  • Favoriser l’entretien régulier de la collection dans les succursales, pour assurer l’actualité, la pertinence et la bonne condition des documents.
  • Offrir des formations aux employés de la BPO, pour approfondir leur connaissance des tendances dans le domaine de l’édition et bonifier le développement de la collection et l’accès à celle-ci.
  • Suggestions d’achats : La BPO encourage ses clients à déposer des demandes pour l’achat de documents absents de sa collection en remplissant un formulaire sur son site Web. Les suggestions d’achats de livres ou de documents en d’autres formats sont évaluées d’après les critères de sélection.
  • Service de prêts entre bibliothèques : Ce service fait partie intégrante de l’expérience client offerte par la BPO. Par le biais de la Bibliothèque, les clients peuvent emprunter des documents auprès des autres bibliothèques participantes. Grâce à ce réseau de partage des ressources, formé de bibliothèques de partout en Ontario et au Canada, la BPO est en mesure d’accroître l’étendue de sa collection et d’améliorer l’accès de ses clients, conformément à ses pratiques de sélection et d’entretien de collection.
  • Réexamen de documents : La Bibliothèque est une ressource où de nombreux points de vue et modes d’expression peuvent être consultés en toute liberté. La BPO reconnaît aux personnes leur droit d’exprimer leur opposition aux articles sélectionnés. Bien que les clients soient libres de rejeter les documents qu’ils désapprouvent, il ne leur est pas permis de restreindre la liberté d’autrui.

La BPO adhère aux déclarations de principes sur la liberté intellectuelle de la Fédération canadienne des associations de bibliothèques (FCAB) et de l’Association des bibliothèques de l’Ontario (OLA) pour ce qui est de la sélection des documents, une position d’ailleurs confirmée par son C.A. dans son propre énoncé sur la liberté intellectuelle (BRD-003 POSOPLB Liberté intellectuelle). La présence d’un document dans la collection ne signifie aucunement que la Bibliothèque cautionne son contenu; il s’agit simplement d’une affirmation du principe de liberté intellectuelle.

La BPO n’acquiert pas un document si un tribunal canadien a conclu qu’il contrevenait au Code criminel et aux lois applicables, y compris la Charte canadienne des droits et libertés. Si un tribunal conclut qu’un article de la collection de la BPO contrevient aux lois susmentionnées, la BPO obtiendra un avis juridique sur la question, afin de savoir si elle doit ou non le retirer de sa collection.

Les personnes qui s’opposent à la présence d’un document dans la collection peuvent faire part de leurs réserves à un employé des Services publics ou remplir le formulaire de demande de réexamen, accessible dans les succursales ou en ligne. Les clients doivent déclarer avoir lu le Cadre et l’énoncé sur la liberté intellectuelle avant de remplir le formulaire.

Les professionnels de l’équipe de la Gestion du contenu étudient et analysent chaque demande officielle, et la chef de service, Gestion du contenu envoie une réponse écrite à l’auteur de la demande. Les clients peuvent interjeter appel de cette décision par écrit auprès de la directrice générale. Les appels sont étudiés par l’équipe de la haute gestion, la décision finale revenant toutefois à la directrice générale.