Cannabis and the Older Adult

View Previous

Financial Health

Le cannabis chez les personnes âgées – Santé Publique Ottawa

D'après StatsCan, les personnes âgées ont affiché la plus forte croissance en matière de consommation de cannabis. Les personnes âgées ont moins tendance à consommer du cannabis que les personnes des autres groupes d'âge (7 % par rapport à 10 % pour les personnes de 45 à 64 ans, à 25 % pour les personnes de 25 à 44 ans et à 26 % pour les personnes de 15 à 24 ans). Cependant, la consommation de cannabis chez les personnes âgées a enregistré une progression bien plus rapide que chez les personnes des autres groupes d'âge. En 2012, par exemple, moins de 1 % des personnes âgées (environ 40 000) ont déclaré consommer, ce qui représente un fort contraste avec les estimations de 2019 indiquant que plus de 400 000 personnes âgées avaient consommé du cannabis au cours des trois mois précédents.

Le cannabis a changé avec les années!

Il est plus puissant qu’il y a 30, 40 ou 50 ans, et comme le vieillissement change le fonctionnement du corps et de l’esprit, les aînés assimilent le cannabis différemment et sont plus enclins à en subir les effets néfastes.

Le cannabis est une plante qui contient des substances chimiques appelées cannabinoïdes. Le THC (tétrahydrocannabinol) et le CBD (cannabidiol) sont les cannabinoïdes les plus communs. Le THC agit sur le cerveau pour procurer une sensation d’euphorie et change la façon dont on se sent, pense et agit. Plus la teneur en THC est élevée, plus l’effet d’intoxication se fait sentir. Les risques pour la santé associés au cannabis sont principalement dus au THC. Le CBD ne cause aucun effet intoxicant et peut même atténuer les effets du THC.

La popularité croissante du cannabis chez les adultes plus âgés a également contribué à accroître l'âge moyen des consommateurs de cannabis, lequel est passé de 29,4 ans en 2004 à 38,1 ans en 2019.

Pourquoi le cannabis affecte-t-il les aînés différemment?

Avec l’âge, les fonctions de notre organisme ralentissent. Le THC affecte les fonctions cérébrales déjà ralenties par le vieillissement, ce qui nuit à la mémoire, à la concentration, à la coordination et à la capacité de réfléchir et de prendre des décisions. Le système digestif est ralenti et les fonctions hépatique et rénale sont altérées, ce qui perturbe le métabolisme et la façon dont le corps élimine les drogues comme le cannabis. De plus, l’affaiblissement des muscles, des os et des fonctions sensorielles (vue, ouïe et odorat) peut augmenter les risques de chutes et de blessures. Ces risques sont d’autant plus élevés s’il y a consommation de THC. Le cannabis peut aussi altérer les effets des médicaments sur ordonnance ou sans ordonnance. Il peut être consommé de différentes façons, mais les aînés souffrant de problèmes cardiaques qui fument du cannabis sont plus à risque de subir un incident cardiaque, comme un accident vasculaire cérébral, une crise cardiaque ou un épisode d’arythmie.

Les aînés souffrant des problèmes suivants devraient éviter le cannabis :

  • Antécédents de problèmes de santé mentale ou de toxicomanie;
  • Troubles cognitifs comme des pertes de mémoire et de la difficulté à réfléchir ou à se concentrer;
  • Maladies cardiovasculaires telles que l’arythmie, les maladies cardiaques ou une tension artérielle instable;
  • Problèmes d’équilibre et de coordination.

Pour prendre des décisions éclairées, il faut avoir accès à de l’information fiable

Plusieurs ressources écrites, vidéo ou audio peuvent vous éclairer ou vous permettre d’échanger sur le sujet. Malheureusement, quelques données révèlent que certains aînés voient le cannabis comme un remède miracle, sont mal informées sur les risques qui y sont associés et font mal la distinction entre l’information fausse et l’information crédible sur le sujet. Il demeure que les données sur la consommation de cannabis à des fins médicales chez les aînés sont encore embryonnaires. SPO recommande aux aînés de consulter un fournisseur de soins de santé ou un pharmacien avant de commencer à consommer cette drogue.

Avec ses partenaires communautaires, SPO œuvre à sensibiliser les aînés aux risques associés au cannabis de différentes façons : médias sociaux, séances d’information et autres ressources s’adressant spécifiquement aux 55 ans et plus. La prise de décisions éclairées commence par la compréhension des données probantes en matière de risques pour la santé et la sécurité.

Pour en savoir plus sur le cannabis et les aînés, visitez ottawa.ca/lecannabis.

Crédits

Images : Enecta Cannabis Extracts et Thought Catalog, Unsplash.

Vidéo : Ontario Cannabis Store. (2019, Feb 27). Le système endocannabinoïde . Récupérer de https://youtu.be/cun5mlUyPfs