Ça bourdonne à Ottawa

Sortez votre pouce vert

L’approche hyper locale

Un couple avec leurs légumes

Madeleine Maltby et Matthew Mason-Philip

Lorsque deux personnes armées de dépliants sonnent à leur porte, la plupart des gens prennent leurs jambes à leur cou. Parlez-en à Madeleine Maltby et Matthew Mason-Phillip qui ont eux-mêmes fait du porte-à-porte demandant aux résidents d’Ottawa s’ils pouvaient emprunter leur cour arrière pour faire pousser des fruits et légumes biologiques. Maintenant, ce sont les gens d’Ottawa qui viennent sonner à leur porte!

Leur entreprise : l’exploitation agricole urbaine Backyard Edibles. Le concept : les deux acolytes empruntent un espace dans les cours arrière des maisons de l’ouest d’Ottawa pour cultiver des fruits et des légumes. En échange d’un espace pour cultiver, ils laissent aux propriétaires une part des récoltes hebdomadaires de la saison. Le reste est vendu à des restaurants, dans les marchés de producteurs fermiers, à la boutique Herb & Spice Shop et à l’épicerie Rainbow Foods.

Madeleine et Matthew qualifie leur agriculture d’hyper locale.  Ce type d’agriculture consiste à faire pousser la nourriture à même la communauté qui la consomme. Outre les avantages évidents de cette façon de faire, comme la réduction des émissions dues aux transports, l’amélioration de la sécurité alimentaire dans les quartiers et les économies réalisées sur les coûts d’achat d’une terre, ce qui leur importe le plus, c’est de faire participer la population à la culture des aliments et de mettre en place des méthodes de culture durables dans le quartier. Les propriétaires, et même les gens qui achètent les récoltes de Backyard Edibles dans les marchés, voient ce qui pousse dans leur cour ou celles de leurs voisins et ont hâte que ces aliments arrivent dans leur assiette. Selon Madeleine et Matthew, cela permet de développer des liens entre les membres de la communauté.

Bien que leur entreprise prenne de l’expansion et que de nouveaux terrains s’ajoutent chaque saison, les deux agriculteurs s’efforcent de concentrer la plupart de leurs potagers dans l’ouest. Malgré cela, Matthew admet qu’ils doivent parfois entrer dans des cours après la tombée de la nuit ou avant le lever du soleil, en marchant sur la pointe des pieds, pour avoir le temps de faire tous leurs arrosages.

Pourquoi l’agriculture hyper locale de Backyard Edibles est une agriculture durable? Parce que toutes les cultures sont biologiques, sans OGM, et poussent sur des terres qui n’auraient pas été exploitées autrement. Mais surtout, Madeleine et Matthew passent beaucoup de temps avec leurs acheteurs. Ils font eux-mêmes les livraisons aux restaurants qui commandent des pousses, des variétés patrimoniales ou d’autres produits pour réaliser un mets particulier. Ils sont présents aux marchés de producteurs fermiers de Westboro et de Lansdowne, où ils vendent la majorité de leur récolte. Le fait de pouvoir serrer la main de leurs acheteurs n’est pas nécessairement ce qui rend leur agriculture durable, toutefois cela permet aux clients de poser les questions qu’ils jugent importantes sur leurs achats et d’avoir une réponse du cultivateur lui-même, et non d’une équipe de relations publiques ou de marketing. Le meilleur conseil que l’équipe de Backyard Edibles a pour les consommateurs conscients de l’importance de l’agriculture durable est celui d’aller à la rencontre des  fermiers locaux et de les questionner sur leurs pratiques.

Légumes colorés

Une récolte abondante

À Ottawa, il y a une foule de façons d’appuyer l’agriculture hyper locale et d’en tirer avantage.

Fréquentez un marché de producteurs fermier

À Ottawa, il y a un marché de producteurs fermiers à presque tous les coins de rue. Le marché By est le plus connu, mais il est possible d’acheter des fruits et légumes locaux dans la plupart des secteurs de la ville. En fait, d’après l’Ottawa Citizen, les conseillers municipaux s’inquiètent depuis des années de la baisse des profits du marché By due à l’apparition de beaucoup d’autres marchés locaux. Un marché à Riverside-Sud a récemment été inclus dans les dispositions de zonage de la Ville, et un nouveau marché est attendu à Stittsville. Planifiez une sortie à un marché près de chez vous et ayez en mains une recette à base d’ingrédients de saison, que vous pourrez acheter directement d’un producteur. Et pendant que vous y êtes, demandez-lui ce qu’il cultive et quelles méthodes il emploie.

Cultivez votre propre potager

Backyard Edibles a complètement renversé les concepts d’agriculture et de potager à la maison en faisant pousser des fruits et légumes dans les cours des résidents, puis en les vendant dans les marchés. Matthew explique que « partout où il y a un espace vert, il est possible – et nécessaire – de cultiver des aliments ».

Si votre cour arrière n’est pas idéale pour un potager en raison du manque d’espace ou d’ensoleillement, envisagez une monoculture : une seule plante bien adaptée aux conditions. Par exemple, le chou frisé est un légume facile pour les jardiniers débutants, qui préfère le plein soleil, mais qui s’accommode bien de l’ombre. Peu d’espace est nécessaire pour le cultiver en assez grande quantité pour cuisiner régulièrement des salades, des boissons fouettées et des accompagnements de légumes sautés.

Abonnez-vous aux paniers d’agriculture soutenue par la communauté

Abonnez-vous aux paniers d’agriculture soutenue par la communauté. Si vous manquez de place ou de temps pour jardiner, ces paniers vous donnent une autre façon d’investir dans l’agriculture locale et d’en bénéficier. Au début de la saison de culture, les abonnés achètent leur part pour recevoir une portion des fruits et légumes récoltés dans les mois suivants. Ce modèle fondé sur l’abonnement appuie directement les agriculteurs locaux et les aide à assumer les coûts indirects de leur exploitation afin d’être prêts pour la saison de culture coûteuse. S’inscrire est la façon la plus facile de s’assurer d’avoir un approvisionnement stable en fruits et en légumes locaux, même quand faire l’épicerie n’est pas votre priorité. Consultez la carte pour connaître les fournisseurs de paniers d’agriculture soutenue par la communauté à Ottawa.

Fréquentez les restaurants privilégiant les ingrédients locaux

Pour Matthew, s’asseoir dans un restaurant et se faire servir des aliments produits localement, c’est un peu comme assister en personne à un concert ou à un spectacle. C’est aussi une très bonne façon de trouver des idées pour apprêter des légumes à la maison. D’excellents restaurants à Ottawa servent des aliments locaux tels que Pure Kitchen, Cafe My House et The Soca Kitchen.

 

Crédits

Entretien

Photographies

  • Courtoisie de Backyard Edibles

Effets sonores

Musique

Vidéo

  • USC Canada